Cynophilie avec le Chien et la Famille

Le rôle du Comportementaliste est également de conseiller dans le choix d’un chiot, de l’âge et de l’endroit où il est préférable de l’acheter.

Je vous accompagne chez un éleveur, dans une SPA, un refuge ou chez un particulier afin de sélectionner ensemble votre futur compagnon.


"Mieux vaux prévenir que guérir !"

 

"Et oui c'est moi"
"C'est encore moi ..."

 


Il existe de nombreux élevages.


Attention ! Prenez le temps de bien vous renseigner, de choisir intelligemment un élevage plutôt qu’un autre.

Très peu d’éleveurs (à peine 10 %) sont de vrais passionnés, connaissent parfaitement leur race et élèvent leurs chiots en famille, c'est-à-dire dans la maison et non pas dans des boxes comme c’est trop souvent le cas !

Un "vrai éleveur passionné" ne peut élever plusieurs races et ne peut encore moins connaître à fond plusieurs races ! On met toute sa vie à connaître parfaitement une race et à transmettre ses connaissances autrement que par un Q.C.M…
Évidemment élever des chiots à la maison demande beaucoup de travail et d’engagement de soi mais c’est la seule façon de pouvoir élever des chiots bien dans leur tête et parfaitement sociabilisés.


Qualité d’élevage vaut mieux que quantité !

Je partage les affirmations de E. Cavaillé "Je ne crois qu'en la génétique, la consanguinité fixe et établie, la retrempe sécurise et complémente" : cette loi est indéfectible et inéluctable.Sans oublier bien entendu l'importance indéniable du contextuel !

L’éleveur est la base de tout commencement relationnel avec son futur chiot, il est donc impératif de se donner la peine de le chercher afin d’écarter les erreurs citées plus haut.

* Pour le bien être de votre futur chien et du vôtre, attention aux animaleries et aux marchands de chiens sur Internet car cela ne fait qu’encourager les trafics en tout genre ! Mieux vaut faire confiance aux vrais éleveurs animés uniquement par une réelle passion qui garantit un chien bien dans sa tête et dans ses poils !



Les gens peuvent se laisser aveugler par une belle propriété avec de belles structures (boxes, chenils …) propres, avec une bonne organisation, mais les chiots vivent à l’écart, n’ont aucun contact humain et ne sont pas habitués aux bruits auxquels ils seront confrontés par la suite. Ils sont donc sujets à une mauvaise socialisation pour l’avenir. Les chiots ont besoin de vivre avec d’autres chiens, avec les membres de la famille afin d’être sociabilisés dès leur plus jeune âge.

N’hésitez surtout pas à demander le pedigree ainsi qu’à voir les lignées depuis plusieurs générations de votre futur chien afin d’éviter d’avoir des surprises plus tard (telles que tares ou défauts génétiques physiques ou psychologiques). En effet, ces tares ou défauts peuvent être superposés à des problèmes de comportement qui en fait n’en sont pas, mais qui sont le fait de mauvais croisements génétiques peu judicieux. C’est la raison pour laquelle il est préférable avant un entretien avec un Comportementaliste d’avoir la certitude qu’il n’y a au vu du pedigree et des examens pratiqués, aucune tare génétique quelle quel soit.



 


N'achetez pas de chien en animalerie! Ne participez pas au trafic de chiens !


La plupart des chiens vendus en animalerie sont élevés en batterie, retirés trop tôt à leur mère.

Ils font parfois 2000 km pour arriver dans les animaleries dans des conditions de transport insalubres et insupportables; beaucoup meurent avant d'arriver derrière les vitrines. Pour les survivants, la situation n'est pas meilleure. Une grande partie de ces chiots n'a pas été vaccinée ni vermifugée correctement.

Les probabilités d'avoir un animal déséquilibré, dangereux sont élevées aussi que celles d'avoir un animal en mauvaise santé et peu viable.

Avant d'arriver derrière les vitrines, ils transitent par des plates formes internationales où ils sont vendus comme de la viande. Certains intermédiaires n'hésitent pas à faire croire qu'ils sont les éleveurs lorsqu'ils les revendent aux grandes surfaces. Ils ne sont regardant ni sur le pedigree ni sur les dates de naissances. Les autres chiots vendus dans ces animaleries proviennent d'élevages n'arrivant pas à vendre les chiots car ils sont parfois non conformes au standard de leur race. Certains " éleveurs ou marchands de chiots " préfèrent vendre leurs chiots aux animaleries à des prix cassés car ils ont honte de les vendre eux-mêmes. Mais elles pourront continuer à faire des bénéfices sans vendre de chiots. Tous les chiots sont attendrissants mais prendriez-vous le risque de laisser vivre vos enfants avec un de ces chiots potentiellement instable ?


Un chien, c'est un être vivant qui va vivre avec votre famille pendant 15 ans. Pour diminuer les risques, un chien pur race s'achète chez un vrai éleveur . Un bon éleveur ne peut gérer une multitude de races et ne change pas de races au gré des modes et connaît ses chiens.

Il privilégie la qualité de ses reproducteurs au point de vue physique et mental. Les chiens ne passent pas leur vie en box. Il vous aide dans le choix du chiot. Il prend le temps de répondre à vos questions et donne des conseils pour la vie future du chien. Il sait répondre à toutes vos questions. C'est un passionné !


Un bon élevage est propre et respire l'amour du chien ! Les éleveurs remplissant ces conditions sont rares mais existent alors cherchez bien cela en vaut la peine non ?


Mon expérience

De par mon expérience dans le milieu cynophile depuis 1986 :

  • Expositions canines (suppléant juge) terme utilisé dans le début des années 80
  • Fréquentation et connaissance des élevages de la France et de la C.E.E.
  • Commissaire et secrétaire de ring validé par la S.C.C
  • Ancien Membre du Comité de la Canine Maine Anjou (A.C.M.A.)
  • Étude auprès de divers dresseurs animaliers pour le cinéma
  • Formateur des personnels de SPA pour le replacement des chiens
  • Propriétaire de l’Affixe : Du Domaine De Brinswick.
  • Étude et approche des loups pour comprendre leur comportement bien différent de celui des chiens.

 « Intervenant professionnel auprès des chiens et leurs famille depuis 1986, sous différentes formes, dans différentes régions, j’ai appris et exercé aussi aux côtés d’éleveurs, de chercheurs, de psychologues, de spécialistes du dressage ( et/ou) éducation canine, avec beaucoup de différentes approches canines, de vétérinaires avec qui  je travaille, de zoologistes, etc.. mais surtout depuis  mon  plus  jeune  âge  pour  ne  pas dire  depuis  toujours auprès de canidés, loups et chiens à l’état sauvage, qui sont une source intarissable d’apprentissages dans mon quotidien. »

T-D

 

 


Depuis 2006


Membre du Jury de divers Centres de Formations pour la sélection de candidats se présentant au diplôme de Comportementaliste. Etude et correction des épreuves pratiques et des mémoires de fin d’études présentés par ces derniers.

J’ai pu acquérir une bonne expérience de ce milieu et une bonne connaissance du chien avant de devenir dans un premier temps Éducateur/ Dresseur professionnel et par la suite Comportementaliste Certifié.